Lettre aux adhérents

St-Péray le : 16 septembre 2004

Bonjour à toutes et à tous !

La Cacharde : 5ème saison !

La vie de l’association : les permanents, les bénévoles ont pendant ces quatre années beaucoup investi en temps, en énergie, et financièrement pour que le projet se développe, grandisse, et prenne les proportions atteintes la saison dernière.

À ce jour nous ne comptons plus les spectacles, les formations, les artistes, les bénévoles, les centaines de spectateurs, qui sont venus partager un moment d’émotion, le temps d’un spectacle, d’un stage, d’une conférence, d’un festival, d’une exposition. Quelle joie de programmer du spectacle vivant ! Joie de la rencontre, joie pour ces regards d’enfants émerveillés, ou de ces adultes touchés au plus profond d’eux-mêmes par un chant, un geste, une parole, la musique, offerts par des artistes passionnés. Ces hommes et ces femmes qui ont donné leur vie à leur art… Si nous donnons vie à la Cacharde c’est pour tous ces moments de convivialité !
La fréquentation de la Cacharde par un public nombreux et très divers est une belle réussite, nous avons voulu que la programmation soit très riche en propositions de spectacles et le résultat est concluant : musique, danse, théâtre, clown, marionnette, chanson française, mime. Des liens se sont tissés avec de nombreux artistes pendant et après les soirées, tout au long de l’année ou lors du festival.

La Cacharde est un lieu de formation : nous proposons des ateliers cirque pour les enfants de 3 à 12 ans. Nous organisons des formations pour adultes, en direction des débutants et des professionnels du spectacle ayant pour thème : le corps (mime, danse, théâtre gestuel).
C’est aussi l’espace de création, pour la Compagnie. Des artistes viennent en résidence pour créer leur spectacle.
Un lieu ressource pour les compagnies, les écoles, les collectivités locales, qui viennent chercher de l’information, sur des spectacles, la législation…

Depuis 4 ans dans la lettre de rentrée nous vous annoncions un soutien plus accru des partenaires institutionnels. Le temps du bilan est arrivé, voilà ou nous en sommes :
Faire vivre dans la durée un lieu de diffusion pour le spectacle vivant n’est pas simple si on souhaite équilibrer un budget sans être subventionnés.
Nous apprenons à connaître de mieux en mieux les partenaires institutionnels que nous sollicitons depuis plusieurs années. Nous découvrons leurs petites manies, par exemple ils sont très joueurs ! Leurs jeux favoris sont : le chat et la souris, le plus gros menteur, que le meilleur gagne, je te tiens tu me tiens, le mistigri, la langue de bois, cache cache… Une autre difficulté : la valse du personnel : au Conseil Général de l’Ardèche, trois interlocuteurs différents en 3 ans ! Pour la région : c’est toute l’équipe qui a changé !
Comment construire dans ces conditions des relations saines autour de notre projet dans la durée ?

Nous avons appris à nos dépens un dicton :
Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent !


Tout ce beau monde est parfois, d’une incorrection redoutable… Ils nous promettent de l’aide (les personnes d’entre vous présentes aux différentes inaugurations du festival s’en souviennent), souvenez vous ! Le superbe discours filmé, oh ! combien éloquent, plein de perspectives de développement de l’élu, de l’ancienne équipe qui dirigeait la région avant les élections.
Les encouragements, et les aides annoncées par les représentants du département, les perspectives de conventionnement du lieu et du festival …

Cette saison nous avons atteint les sommets ! Après un soutien des responsables du Conseil Général en décembre et un engagement ferme pour l’édition 2004 du festival, le changement d’élu au service culturel a fait qu’il ne se rappelait plus qu’il devait nous soutenir.
Imaginez l’état des permanents et des bénévoles qui ont travaillé pendant des mois et à qui on dit que c'est fini, qu’on ne les aide plus ! Après de grosses frayeurs, et de difficiles négociations la veille du l’ouverture du festival, avec l’aide de Jacques Dubay conseiller Général de notre canton, nous avons obtenu une aide inférieure à ce qui nous avait été annoncé ! Bonjour l’angoisse ! Mais l’association n’était plus en péril !
Des partenaires privés ont aussi revu à la baisse leur budget communication.
La municipalité de Saint-Péray s’engage à hauteur de ce qu’elle promet à chaque fois, une aide que nous jugeons limitée mais sur laquelle nous n’avons pas de mauvaises surprises !
Le bilan du festival est très positif, l’édition la plus réussie de l’avis de tous, l’expérience nous a servi et nous a permis de vivre cette fête sans anicroche. Nous avons accueilli plus de 2000 personnes sur la semaine, les enfants ont vu sur une journée deux spectacles et ont participé à un atelier de pratique artistique. Des temps d’échanges entre les enfants et les artistes étaient proposés après chaque spectacle. Les enseignants sont très satisfaits de ces journées, les lettres de soutien peuvent en témoigner, les enfants en redemandent ! Les bénévoles et les artistes ont très bien joué le jeu.
Les difficultés rencontrées sont financières ! Pour toutes les raisons énoncées plus haut, nous accusons un déficit de 5000,00 euros qui met l’association en difficulté. Si nous avions eu tous ces éléments en décembre 2003, nous ne nous serions pas lancés dans cette aventure.… Les prises de positions à la légère de nos élus ont des répercussions graves sur la vie de petites structures comme la nôtre.

Pour les projets de créations et de diffusions de spectacles vivants à la Cacharde, ces mêmes partenaires nous ont dit qu’ils ne voulaient pas les soutenir pour cette saison.
En réaction à tout cela, nous devons pour la saison 2004/2005, revoir nos prétentions en terme de programmation à la baisse :
Le festival “l’enfance de l’art” prévu en juin 2005, ne pourra pas se faire, faute de soutien ferme !
Nous reprenons notre bâton de pèlerin pour faire du harcèlement auprès des institutions pour qu’ils reconnaissent à sa juste valeur notre travail et nos projets. Nous recherchons de nouveaux partenaires pour que l’édition du festival 2006 soit une pleine réussite !

Les spectacles que la compagnie produit :
Les difficultés rencontrées sur la diffusion ne nous empêche pas de créer, nous proposons de très beaux spectacles que nous jouons tout au long de l’année pour des scolaires, des théâtres, des entreprises, des particuliers, des municipalités.
Mime : “les chapeaux enchantés” : Philippe Phénieux - Ce spectacle tourne beaucoup en milieu scolaire.
Mime et musique : “Les aventures de Chut et Badaboum” : Philippe Phénieux - Bertrand Mahé : Spectacle interactif, pour tout public, il réjouit aussi bien les petits que les grands.
Conte, mime et musique : “Tel que je suis” : Gilbert Brossard - Philippe Phénieux - Bertrand Mahé : Spectacle sur la différence à partir de 10 ans. Il peut introduire un débat avec les spectateurs.

Animations de rue, de soirées : Maquillage de fête - déambulation mime avec un ou plusieurs comédiens.
Pour en savoir plus n’hésitez pas à demander les plaquettes.
En 2004 nous avons reçu l’agrément jeunesse et éducation populaire, de la part de Jeunesse et sport.

Programmation 2004/2005
Elle est réduite, car aussi sur ce secteur, sans subvention nous perdons de l’argent.

1er jeudi de chaque mois : “Les bœufs à la Cacharde : ” Que du bonheur ! : Soirée repas spectacle : Des musiciens de jazz se rencontrent pour nous faire partager leur musique.
15 Octobre : Repas spectacle : chanson Française avec Hélène Deschamps & Philippe Forcioli
16 & 17 octobre : Marche et Poésie avec Philippe Forcioli - Coproduction : avec office du tourisme du plateau.
27 novembre : Coproduction avec Bouba : chanson française : Brassens & Brel avec Les Oiseaux Rares
10 décembre : Coproduction avec : Mary Vienot : “Gertrude et le plumeau” Mystère moderne ou Gertrude femme de ménage, traverse la bible à dos d’ane.
29 janvier au 3 février : Voyage au Carnaval de Venise : logement dans Venise. Création de masques de costumes et déambulation pour ceux qui le souhaitent. (il reste 20 places).
2 au 5 Mars : histoires d’Amérique Latine en partenariat avec Ayllu et artisans du monde
5 mars : “Tel que je suis” : Dernière création de la Cie Zinzoline en coproduction avec la Compagnie les Mains Animées Gilbert Brossard : Conte - Philippe Phénieux : Mime, Bertrand Mahé musique : spectacle ayant pour thème la différence !
12 & 13 mars : Stage de mime : “le corps résonance des mots”
5 avril : danse jeune public : Fred Bendongué : revisite l’imaginaire de Charlie Chaplin : séance scolaire
11 au 23 avril : stage de formation professionnelle avec le Théâtre du Mouvement : Yves Marc
Date à retenir : 19 OCTOBRE À 20H - ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION

Exceptionnel ! Nous avons la possibilité d’accueillir le 12 Novembre à 20h30 La Compagnie l’avis d’artistes pour jouer un spectacle de théâtre : “la leçon” d’Eugène Ionesco : un très beau travail d’acteur ! Ils sont en tournée sur la région et acceptent de venir à la recette, il faut leur garantir un minimum de 50 personnes. Pour que nous ne prenions pas de risque financier, nous vous proposons de réserver votre place avant le 15 octobre. Date butoir pour les faire venir. Il serait vraiment bien de se mobiliser pour que cette soirée existe !

Pour permettre à ce beau projet autour du spectacle vivant de continuer d’exister à proximité de chez vous, nous avons besoin de vous !
* Pour continuer cette aventure il nous faut du soutien ; il peut se manifester de différentes manières, vous aimez venir à la Cacharde : continuez ! Faites le savoir autour de vous.
* A partir de cette saison, tous les spectateurs et stagiaires de la Cacharde seront adhérents : carte 5 euros.
* Vous pouvez vous impliquer un peu plus, en prenant une adhésion de soutien : à partir de 20 euros .
* Si vos agendas vous le permettent, venez donner quelques heures pour soutenir et renforcer notre action, soit pour préparer les soirées spectacles, ou pour l’organisation du festival en 2006.
* Vous pouvez nous faire parvenir une lettre de soutien, en argumentant pourquoi la Cacharde est importante pour vous, nous la joindrons dans les dossiers que nous enverrons à nos partenaires.

Merci pour votre présence
A bientôt ! à la cacharde ou ailleurs……
Les Joyeux Zinzolins !